Tragique histoire de Jean Baptiste Gué, architecte du Cap Français,
par son Fils Pierre Gué, 1800.

* Jean Baptiste Gué avait une maison , " La Folie Gué ", qui était bâtie sur une colline (un Morne) au dessus du Cap Français surnommée " Le Morne Gué ".


Avertissement

Cette histoire a été écrite par Pierre Gué au début des années 1800 dans les termes et avec les idées de l'époque.
Certains termes peuvent donc étonner ou choquer le lecteur. Relatée dans le livre de Jean-Paul Alaux en 1935, "Ulysse aux Antilles" elle a été retranscrite à la lettre sur ce site.


En Juin 1793, au Cap Français, dans l'île de Saint Domingue, le soulèvement des esclaves noirs et des mulâtres s'étend à toute la colonie et va conduire à l'abolition de l'esclavage le 24 Août 1793, puis à la création en 1804 du premier Etat indépendant des Caraïbes:

Haïti

Cette histoire est celle de mon aïeul, Jean Baptiste Gué, et de sa famille pendant ces évènements.
Elle donne une idée de ce qu'était la vie et l'état d'esprît des colons et de leurs serviteurs pendant cette période.

Michel Gué.


Entrée dans cette histoire

Pour imprimer le texte en entier

Pour donner votre avis sur cette histoire



Précis des évènements arrivés à la députation envoyée au Port-au-Prince lors de la descente des Français
à St Domingue ( Pluviôse An Dix )Texte à imprimer


Liens

http://www.rootsweb.com/~htiwgw/index.html

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/haiti.htm

 



Mis à jour le 23.11.2014
L’Histoire en ligne